Eviter ou guérir du burn-out grâce au test Strong®

31 Mai 2021

Découvrez comment le test psychométrique Strong® peut vous permettre de sortir du surmenage ou de guérir du burn-out en retrouvant de l’alignement dans votre vie professionnelle et de l’équilibre avec votre vie personnelle.

Burn-out : à l’origine de ce trouble, un déséquilibre

Le burn-out touche 10% de la population active une ou plusieurs fois (40 à 50% de rechute selon le Docteur Baumann). Quelles sont les origines de ce mal de société qui a connu une accélération avec une prévalence 3 fois supérieure à celle d’il y a dix ans ?

Le burn-out est un épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes. Et justement, pour pouvoir faire face à des attentes professionnelles toujours plus hautes, nous devons nous adapter en permanence.

Cette suradaptation permanente ­est non seulement éreintante mais aboutit aussi à un effet pervers. Pour donner toujours plus et marquer des points sur des grilles d’évaluation tyranniques, le tout dans des contraintes de timing fortes, nous nous sortons nous-même de l’équation pour tenir le rythme. Pour trouver du temps et de l’énergie, c’est la vie personnelle qui est dépriorisée.

Comment le burn-out se met-il en place ?

Pour pouvoir travailler plus, il est courant d’annuler ses activités personnelles et c’est souvent le sport qui trinque en premier, ainsi que des activités de loisir annexes. C’est ce que me reportent au quotidien les personnes que j’accompagne. Ce sont ensuite les évènements familiaux ou amicaux qui sont décalés ou annulés. Et comme les efforts paient et se traduisent en promotions et en augmentations – du moins, au début – le circuit de la récompense se met en place sur un système qui centre principalement l’individu sur son travail. Le Moi personnel s’effaçant peu à peu derrière le Moi professionnel. C’est d’ailleurs ce que j’explique à grand renfort de schémas et de témoignages dans mon ouvrage sur le burn-out (First Editions).

Le problème est que ce mécanisme s’opère de façon lente et insidieuse. Si l’on file la métaphore de la grenouille dans la marmite d’eau chaude, nous nous mettons chaque jour un peu plus à risque jusqu’à un point de non-retour. Privation de sommeil, manque de relaxation, dépriorisation du lien social, non-écoute de soi… Cela explique que le point de rupture arrive ensuite de façon parfois très brutale. Chaque jour, j’accompagne des personnes qui ont été brutalement arrêtées par leurs corps. « Je suis tombée », « Impossible de me lever », « Mon corps s’est bloqué sur le côté droit et je suis droitier », « Mes yeux ne voulaient plus voir, dès que je regardais l’ordinateur, j’avais le vertige ».

(Pour savoir si vous êtes en pré burn-out, lire l’article Les 5 phases du pré burn-out. Plusieurs tests établis en partenariat avec des médecins et des chercheurs en neurosciences sont disponibles dans l’ouvrage Burn-out : ce n’est pas votre faute mais c’est peut-être votre chance

Le test Strong® pour éviter ou guérir du burn-out

Le burn-out intervient donc quand on ne s’est pas écouté, quand on s’est trop longtemps laissé de côté. La première direction thérapeutique est donc de se reconnecter à soi. Se reconnecter à ses besoins, à ses envies, à ce qui nous fait du bien. Retrouver ce qui nous procure du bien-être ou un sentiment d’appartenance et d’utilité en dehors de la sphère professionnelle.

Le problème que je rencontre avec de nombreux patients est qu’ils ne savent plus qui ils sont. Des années de travail acharné couplé à une non-écoute de soi en ont fait des étrangers pour eux-mêmes. Ils ne se connaissent plus et se retrouvent incapables d’identifier ce qu’ils aiment ni ce à quoi ils aimeraient passer du temps en dehors du travail. Pour rétablir la communication à soi, j’ai recours à différentes méthodes issues de la psychologie, des TCC mais aussi des outils issus de l’art-thérapie. À ces méthodes, j’aime coupler un outil complémentaire qui permet à chacun de se retrouver : le test Strong®. Un test psychométrique basé sur plusieurs décennies de recherche en psychologie et qui permet de renouer avec son Moi originel.

Qu’est-ce qui rend le test Strong® si efficace en surmenage ou en burn-out ?

Le test Strong® permet de répondre à de nombreuses questions personnelles pour créer un meilleur équilibre avec la vie professionnelle :

  • Quelles sont les activités intellectuelles qui m’épanouissent le plus ?
  • Existe-t-il des activités artistiques qui me permettraient d’exprimer ma créativité de façon plus régulière ?
  • Avec quel(s) type(s) de personnes m’est-il le plus agréable d’échanger ?
  • Quels valeurs et besoins sont importants pour que je me sente bien dans ma peau ?
  • Quels thèmes ou causes m’animent et me donnent de l’énergie ?

En plus d’aider à réinvestir la sphère personnelle, le questionnaire Strong® permet aussi de préciser ou réévaluer son cap professionnel :

  • Le métier que j’exerce est-il compatible avec mon mode de fonctionnement ?
  • Le secteur dans lequel je suis est-il aligné avec mes goûts, mes intérêts et mes valeurs ?
  • Mes besoins intellectuels sont-ils correctement adressés dans ma profession ?
  • Mon activité me permet-elle de vivre ma relation aux autres d’une façon productive ?
  • Mon poste respecte-t-il mes besoins en termes d’exposition, de sécurité ou même de reconnaissance ?

Comment passer le test Strong® ?

Le test Strong® se passe en ligne via un lien qui vous sera donné par un praticien certifié Strong®. Plus d’une centaine de questions vous seront posées sur vos goûts, vos intérêts et vos préférences. À l’issue du test, le praticien recevra vos réponses et préparera le rapport de restitution. Celui-ci vous sera exposé durant une séance d’environ 2h. Je recommande aussi une séance préliminaire avec le praticien avant de passer le test Strong®. Cela permettra non seulement de favoriser le bon état d’esprit avant le passage du questionnaire mais aussi de permettre d’affiner le rapport et la séance de restitution. En tant que praticienne Strong® et bilan de compétences, j’organise toujours une séance préliminaire en amont, gage d’un travail efficace et sur-mesure par rapport aux problématiques de la personne.

Les forces du test Strong® :

L’idée centrale du Strong® : comparer vos goûts et intérêts à ceux de personnes exerçant un métier dont ils sont satisfaits. Cette idée centrale alliée au fait que le test est assis sur 80 années de recherche en psychologie en fait le test ayant la meilleure prédictibilité de tous les outils d’orientation.

  • C’est aussi le seul test qui se concentre sur les intérêts et les goûts. Un véritable changement de paradigme par rapport à la façon dont notre système éducatif est construit. En effet, les déterminants de l’épanouissement et de la motivation, ce sont les intérêts, les préférences personnelles et les modes de fonctionnement privilégiés. Or le système scolaire se concentre presque uniquement sur les aptitudes et les compétences au risque de créer des armées de malheureux du travail.
  • La force du Strong® réside aussi dans sa connexion forte à la réalité du marché du travail : une actualisation tous les 3 ans du questionnaire Strong® permet de recenser les changements du marché du travail et l’émergence de nouveaux secteurs et métiers (260 échelles de métiers répertoriées dans 30 secteurs).

Si vous avez des questions sur les modalités de passage du test Strong® et pour savoir s’il est indiqué en fonction de votre situation et de vos questionnements, n’hésitez pas à réserver un créneau préliminaire d’échange avec moi ou à me laisser un SMS avec vos disponibilités (numéro de téléphone en page contact).

Je suis coach et formatrice et je vous aide à surmonter des épreuves et challenges professionnels

Emmanuelle Wyart Coach Formatrice épanouissement professionnel

Ces articles pourraient vous intéresser…

Ces articles pourraient vous intéresser…

Test MBTI en ligne fiable et sur-mesure

Test MBTI en ligne fiable et sur-mesure

Trouver un test MBTI en ligne et fiable est une question qui m’est souvent posée. Il est nécessaire de passer le test officiel avec un praticien certifié auprès de l’institut The Myers Briggs Company. Et non l’un des tests gratuits qui pullulent sur le net (au risque...

lire plus
Burn out rechute : comment l’identifier / l’éviter ?

Burn out rechute : comment l’identifier / l’éviter ?

Burn out rechute : comment l'identifier et l'éviter ? La rechute de burn out n'est malheureusement pas si rare. Selon les médecins, il y aurait entre 25% et 40% de risque de rechute après un premier burn-out. Ces rechutes peuvent être particulièrement graves et...

lire plus
Share This